Pendant et après la COVID-19, les relations de presse sont là pour rester !

22 April 2020

Conseils

« La communication est un processus bidirectionnel dans lequel le récepteur participe activement à la construction du message », selon le théoricien américain Dean C. Barnlund. Alors que depuis maintenant plus d’un mois le télétravail est la nouvelle norme, COVID-19 oblige, les relations de presse qui font partie de notre quotidien en communication et nous amènent à entretenir des contacts réguliers avec les médias, demandent plus que jamais une hyperpersonnalisation du message pour rejoindre le bon destinataire avec la bonne approche, le bon ton, le bon sujet, le bon moment; bref, vous voyez l’idée pour obtenir le résultat escompté…

Blague à part, pour avoir la chance de côtoyer plusieurs belles marques et organisations dans multiples secteurs d’activités, ce que je remarque dans cette nouvelle ère au sens large, mais aussi dans mon travail de tous les jours, c’est qu’une belle dose de collaboration s’est invitée dans mes échanges avec les journalistes et représentants du, ô combien essentiel, univers des médias.

Résultat, on passe nos messages stratégiques et prioritaires plus directement en privilégiant le bon canal et le rayonnement semble plus significatif. Est-ce, parce que notre attention est tellement rivée sur la situation sans précédent déclenchée par COVID-19, que nos yeux portent plus d’intérêt aux mentions des marques qu’on conseille et accompagne dans la section des bonnes nouvelles ou « feel good story » ? Pas totalement faux. Cela dit, il faut mentionner que c’est en misant sur des efforts proactifs qui découlent d’une stratégie média réfléchie, certes, mais agile avec un grand « A », qu’on tire son épingle du jeu en cette période d’incertitude, dans tout secteur d’activités confondu.

Et si vous imaginez le futur de votre contexte d’affaires pour vous positionner ?

À quoi ressemblera un rassemblement sportif et le paysage de la commandite sportive dans le futur ? Comment les chaînes de restauration adapteront-elles leur expérience en salle à manger ou leur stratégie numérique et de commandes en ligne ? Comment modifierez-vous vos habitudes de consommation pour l’achat de votre prochain véhicule ? Allez-vous acheter plus de produits locaux, mais encore, comment définissons-nous l’achat local ? Est-ce que vos produits pourraient devenir plus prisés à même nos frontières auprès d’une clientèle dont les habitudes penchaient vers les marques étrangères ? Voilà le genre d’accroches médias et pistes de réflexion qui sont à propos dans le contexte qu’on traverse tous ensemble et qui sauraient faire leur chemin dans les salles de nouvelles avec lesquelles on doit interagir en continu. Mais n’oubliez pas la pertinence, ça demeure en tête de liste.

Un autre petit conseil pour vos relations de presse, pourquoi ne profitez-vous pas de cette période pour mettre à jour votre carnet de contacts médias et, tant qu’à y être, partagez des éléments visuels (vidéos, images, B-roll, etc.) avec les intervenants-clés des salles de presse; c’est ce que j’appelle être opportuniste, mais utile, c’est « politically correct » de le faire, mais faut pas abuser !

Et les médias sociaux dans votre stratégie média ?

C’est bien beau les relations de presse, mais il ne faudrait pas oublier de relayer vos annonces et messages sur vos plateformes numériques avant toute chose. Après tout, cette empreinte numérique qu’est votre marque sur le web n’a jamais été aussi consultée, analysée, aimée, commentée et partagée par vos publics internes et externes. C’est donc une bonne occasion de donner de l’impulsion à vos retombées médiatiques pertinentes en les partageant sur vos plateformes numériques, un geste qui saura être bien reçu par la communauté journalistique en cette période plus difficile sur le moral.

Ça peut paraître cliché, mais les marques dont l’empreinte numérique était un ingrédient-clé du mix communicationnel avant la crise auront l’avantage d’entrer dans la relance post-COVID-19 avec plus de conviction et de portée.

Je termine en vous donnant le défi de préparer vos calendriers éditoriaux de contenus et de faire une place de choix aux retombées médiatiques dans le lot. Soyez originaux, concis et surtout, laissez tomber le glaçage inutile lorsque vous partagez vos bons coups. Autre chose, ne lésiner pas sur le fait d’intégrer avec discernement les rétroliens vers votre site web, des mot-clics à propos, d’inclure les parties prenantes en les identifiant dans vos publications et surtout, de mesurer l’intérêt et d’ajuster l’approche, si le besoin se fait sentir.

En espérant que cette réflexion sur les relations de presse puisse vous inspirer en attendant de parler à la bonne personne, de la bonne façon, au bon moment…

Are you interested ?

TACT’s website is only compatible with the latest version of your browser.

If you receive this message, please update your browser to ensure you get the most out of our new site.

Want to get in touch? Call us at 1 844 667-8228 or send an email to info@tactconseil.ca.