202003.19
0

Survol des mesures d’aide : qu’y a-t-il pour vous?

Comme vous, nous suivons de près les différents points de presse des autorités en lien avec la crise de la COVID-19. Chaque jour, TACT peut recenser pour vous les différentes mesures mises en place par nos gouvernements pour aider les entreprises et les particuliers.

Voici quelques mesures d’intérêt que nous avons relevées :

Ottawa

  • Parmi les 82 G$ annoncés mercredi, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que 25 M$ seront accordés au secteur de la recherche afin d’améliorer la capacité à détecter, circonscrire et soigner la COVID-19;
  • Le gouvernement fédéral a annoncé qu’il supportera les aînés dont les régimes de retraite sont affectés par la chute des marchés boursiers des derniers jours;
  • Le gouvernement fédéral s’affaire à mettre en place des mesures pour aider les communautés autochtones.

Québec

  • Le gouvernement provincial a annoncé le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) de 2,5 G$ pour aider les entreprises québécoises;
  • Un moratoire de trois mois est mis en place pour le remboursement des prêts accordés par les fonds locaux d’investissement.

Municipalités

  • La Ville de Montréal reporte d’un mois la date d’échéance du dernier versement du compte de taxes. Elle est maintenant fixée au 2 juillet 2020. La Ville de Québec a aussi reporté au 4 août le prochain versement de taxes municipales;
  • Montréal alloue également 500 000 $ aux organismes de soutien au développement économique pour développer des projets innovants dans le contexte actuel.

Le défi : préserver les emplois 

Selon l’Organisation internationale du travail, la pandémie de COVID-19 pourrait mettre au chômage quelque 25 millions de personnes sur la planète. Un sondage réalisé par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante indique que 43 % des PME du pays ont réduiles heures de leur personnel, tandis que 20 % ont déjà fait des mises à pied temporaires.  

Or, si l’on veut faire en sorte que l’inévitable récession causée par la pandémie n’ait pas de conséquences néfastes à long terme, il faut limiter le plus possible les mises à pied. C’est l’objectif, notamment, d’une des mesures annoncées mercredi par le gouvernement fédéral (subvention de 10 % de la masse salariale des petites entreprises). L’aide de 2,5 G$ aux PME annoncée jeudi par le gouvernement du Québec va permettre à plusieurs d’entre elles de passer au travers de ce que le ministre Pierre Fitzgibbon a appelé la phase d’«hibernation».  

Il faut souhaiter que ces mesures soient suffisantesSans quoi, la récession sera plus profondeles travailleurs et leur famille souffriront davantage, et une bonne partie de l’économie canadienne sera à reconstruire une fois le coronavirus passé. 

André Pratte, conseiller stratégique.